Intéressé ?

Comment devenir Franc-maçon au sein du Grand Orient de France ?

On peut être intéressé par la Franc-maçonnerie, soit parce qu’un ami vous en a parlé, soit parce qu’on l’a découverte à l’occasion de lectures ou de recherches personnelles. Si c’est par un ami que vous connaissez le Grand Orient de France, il peut vous guider dans les démarches à faire pour être candidat dans une loge et vous accompagner dans les différentes étapes de cette candidature. Si vous ne connaissez personne, ce n’est pas un problème. Transmettez un courriel que vous trouverez sur la page "contact" et quelqu'un prendra langue avec vous, vous rencontrera et vous assistera dans votre candidature et votre démarche.

Quelle est la première étape d’une candidature ?

Un premier contact est pris par le président de la loge (le « Vénérable » dans le vocabulaire maçonnique). Celui-ci doit évaluer les motivations du candidat. La démarche maçonnique est assez particulière et ne doit pas être confondue avec celles des clubs politiques, clubs services ou groupes ésotériques divers.
Si, à la suite de ce premier échange, il apparaît que c’est bien un engagement maçonnique qui répond à l’attente et aux projets du candidat, le processus se poursuit avec trois nouvelles rencontres.

Comment se déroulent ces rencontres préliminaires ?

Ce sont des entretiens assez approfondis - certains les appellent « enquêtes » ! - avec des membres de la loge. Ils durent entre une et deux heures. Le but de ces échanges est de mieux connaître la personnalité du candidat, ses idées, ses aspirations, mais aussi de répondre aux questions qu’il peut avoir. Les trois Francs-maçons qui rencontrent le candidat rédigent ensuite un compte rendu à la loge. De même, par ces contacts, le candidat a un premier aperçu du groupe qu’il souhaite rejoindre. Une fois que chacun connaît mieux l’autre, arrive le premier temps fort de l’entrée en Maçonnerie, le « passage sous le bandeau ».

Qu’est-ce que le passage sous le bandeau ?

Le « passage sous le bandeau » est la présentation solennelle du candidat à la loge assemblée. Pour des raisons de discrétion, mais aussi en application de la « méthode maçonnique », la rencontre est organisée d’une manière particulière. Le candidat est introduit dans la loge les yeux bandés et c’est comme cela qu’il répond à un certain nombre de questions qui lui sont posées. C’est à l’issue de ce dialogue que la loge délibère et vote sur son admission. Le candidat est accepté, s’il recueille plus des trois quarts des suffrages. Cela arrive dans la majorité des cas.

Comment se passe l’admission ?

Là encore la Franc-maçonnerie a sa méthode. L’admission n’est pas une simple formalité administrative. Au contraire, elle obéit à tout un rituel. Selon des usages multiséculaires, l’entrée en Franc-maçonnerie se déroule sous la forme d’une « initiation ». Il s’agit d’une cérémonie au cours de laquelle on fait passer, symboliquement, le candidat des Ténèbres à la Lumière. Nous n’en dirons pas plus car le « vécu » de cette cérémonie participe au cheminement qu’inaugure l’entrée en Franc-maçonnerie.

Et après ?

Après, c'est probablement pour vous le début d'une longue, d'une très longue histoire !

 

Téléchargement de cet article

Copyright ©               R.L. de St-Jean La Fraternité, av. Henri-Dunant 14, 1205 Genève, CH                 M.A.J: Juillet 2017

                                                                                                                                                                        

Visiteurs en ligne

Nous avons 4 invités et aucun membre en ligne